Découvrez ces 10 mots français surprenants qui viennent du portugais

La Lusitanie est une province romaine fondée par l’empereur Auguste vers 27 avant Jésus Christ. Elle correspond pratiquement à tout le Portugal actuel. C’est pour cela que l’on parle de lusitanisme quand on retrouve dans une langue un mot inspiré ou qui vient du portugais.

A cause de cette façade sur la mer le Portugal est très vite partie à la conquête du monde. Après et pendant les grandes découvertes (fin du 15ème siècle et 16ème) la langue et la culture portugaise se sont propagées en Europe, en Amérique du Sud et même dans l’Océan Indien. Cela a fortement influencé la langue et la culture des différents pays et continents au point où le portugais est devenu une langue de communication internationale comme l’anglais de nos jours, une lingua franca. Cela explique pourquoi on retrouve des mots issus du portugais dans des pays aussi différents que le Japon et la France.[/vc_row]

Métro à Lisbonne

Pont du 25 avril à Lisbonne

On parle d’anglicisme de nos jours pour les mots dérivés de l’anglais. Pour le portugais on peut parler de lusitanisme pour les mots d’influence portugaises.

La langue française a hérité de plus de cent mots d’origine portugaise, le portugais du Portugal ou d’Amérique du Sud, au fait du Brésil puisque c’est le seul pays d’Amérique du Sud où on parle le portugais.

Le français et le portugais sont tous deux d’origine latine. Ceci a facilité l’interaction entre les deux langues.

Ce qui complique un peu les choses c’est que le portugais lui-même est influencé par l’arabe ou le persan ou même de l’indien de l’Inde ou même par des mots amérindiens comme nous allons le voir plus loin.

Cela démontre que la langue est quelque chose de vivant, d’ailleurs l’expression ‘langue vivante’ en dit long à ce sujet. Les frontières d’une langue sont poreuses et souples. Au gré des conquêtes, et des influences et des époques les langues vont évoluer, se mélanger à d’autres. La langue est une alchimie. Au gré des besoins, un mot dans une langue exprimera mieux ce que l’on veut dire et avec le temps ce mot s’intégrera dans la langue comme si cela avait toujours été ainsi.  Et c’est ce qui s’est passé sans doute pour les mots français d’origine portugaise.

Aveiro
  1. Par exemple quand vous mangez du thon Albacore, savez-vous que cela vient du mot portugais Albacor, qui décrit le thon jaune ? Albacor vient lui-même du mot arabe Al Bakrah. 
  2. Et le mot Balise : quand vous entendez le mot balise de détresse, ou une route balisée, est-ce que vous pouviez imaginer que cela vient du portugais baliza, balise. En effet Lisbonne étant un port, le balisage pour indiquer l’entrée du port était très important parce que cela pouvait être dangereux. Lisbonne a donné le mot balise
  3. Et le bambou, Bambouseraie, forêt de Bambou. C’est un mot portugais Bambu tout simplement. Dès le 16ème siècle il a fait partie du vocabulaire français.
  4. Baroque, une peinture baroque, la musique baroque, le style baroque : le mot existait en latin : baroco mais des linguistes spécialisés dans les mots d’origine portugaise, affirment que ce mot vient du mot portugais barroco qui signifie rocher granitique ou perle irrégulière, ce qui qualifie bien le style baroque qui est plein d’ excès, de rupture, de foisonnement.
  5. Et la Banane, ce fruit merveilleux et si nutritif vient du mot Figuera BananaBanana. Qui signifie à l’origine : figuier portant des bananes.
  6. Après le thon albacore, le cachalot. En portugais cachalote ou cacholote. Ce mot signifie grosse tête. Les cachalots sont des poissons à grosse tête.
  7. Et quand vous mangez du caramel, du caramel au beurre salé sur vos crèpes bretonnes bien sûr, saviez-vous que cela vient du mot caramelo en portugais.
  8. Un cobaye, ce petit animal utilisé pour des expérimentations médicale vient de Cabuya .On le trouve déjà en 1775. Ce mot vient lui-même d’un mot indien du tupi-guarani qui s’écrit sabuyat. En 1643 on l’a transformé en çabuya. C’est une espèce de cochon d’inde que l’on trouve en Amérique latine. Et ce mot est devenu un mot générique pour décrire tout sujet qui se plie volontairement ou non à une ou des expériences.  On peut par exemple servir de cobaye à une administration pour voir si une nouvelle réglementation est efficace.
  9. J’ai fait une découverte surprenante. Saviez-vous que le coco, c’est-à-dire la noix de coco, à l’origine vient d’un mot italien qui signifie croquemitaine (cocho) c’est-à-dire un personnage qui terrorise les enfants. Le portugais l’a transformé en coco parce que le fruit ressemble aux petites figures dont on se servait pour effrayer les enfants. Etonnant non
  10. Le mot mandarin a fait un long voyage avant d’arriver au sens qu’on lui connait aujourd’hui. On connait le mandarin, la langue chinoise la plus parlée. Un mandarin c’est aussi un personnage influent et reconnu, un professeur en médecine par exemple. A partir du 16ème siècle les occidentaux ont utilisé ce mot pour désigner les hauts fonctionnaires, lettrés chinois. Par extension il a désigné les Hauts fonctionnaires, chinois, indo chinois, coréen. Ce mot vient du mot portugais mandarim qui qualifiait les hauts fonctionnaires de Malaisie, de Chine et d’Amann. Le mot portugais est une altération du verbe portugais mandar, commander ordonner. Il a aussi subi l’influence du mot malais mantari qui signifie conseiller du roi, ministre, qui lui-même vient du sanscrit: mantrin qui désigne un conseiller d’état.
Lagos
Porto

Ce qui est intéressant de remarquer c’est le cheminement des mots. Un mot dans telle langue n’est pas statique, ‘il n’a pas toujours été là, comme ça’. Il a subi des altérations, des transformations des influences d’autres langues même d’autres cultures. Oui les mots portugais sont entrés dans le vocabulaire français, mais eux-mêmes sont issus d’autres civilisations comme des mots issus de l’amérindien ou du sanscrits ou de l’arabe.C’est cela rend une langue vivante, et c’est pour cette raison que chez Barbier Traductions, le sens des mots, ‘l’essence des mots’ sont une passion. Lorsque nos traducteurs traduisent il ne s’agit pas d’une traduction sèche et sans vie d’un logiciel de traduction automatique, (même s’il s’agit de traductions purement techniques) mais nos traducteurs cherchent à replacer les mots dans un contexte, une culture, un vécu. Les mots, leur évolution, leur influence sont importants et les traducteurs de Barbier Traductions prennent cela en compte.