Exportations Vins 2015 : Traduction et Accompagnement export


Exportations Vins Français 2015 – Accompagnement Export Viticulteurs – Traduction exportation vins – Agence traduction vins

Accompagnement export vin

 


Exportations Vins Français 2015 : Terrible constat !

 

Handshake with map of the world in background

Accompagnement export viticulteurs : Une nécessité pour le développement

 

Accompagnement exportation vins La Fédération des Exportateurs de Vins & Spritueux (FEVS) vient de publier le bilan de 2015. Les résultats sont encourageants mais en demi-teinte…

Après deux années de recul, les exportations françaises de vins et spiritueux sont reparties à la hausse en 2015, pour atteindre un niveau record.

Les Vins & Spiritueux sont le 2ème secteur de la Balance commerciale française.

Portées par la baisse de l’euro face aux devises de nos principaux partenaires commerciaux et par un rebond des ventes en Chine, les exportations ont atteint un chiffre d’affaires de 11,7 milliards d’euros, soit une hausse de 8,7% par rapport à 2014.

La filière retrouve donc sa place de 2ème poste excédentaire dans la balance commerciale française, derrière l’aéronautique et devant les parfums et cosmétiques (qui étaient passés au second rang l’an dernier).


Exportations des vins Français : Succès à nuancer…

Il faut rappeler que l’€uro a perdu près de 16% de sa valeur. Cette baisse a directement bénéficié aux exportations… Les prévisions 2016 restent incertaines, mais à l’aube du Salon VinExpo 2016 à Hong Kong, les professionnels prévoient une hausse de la consommation de 5,4% d’ici 2019. Il y a encore des marchés à prendre pour les vins français sur ce marché en pleine croissance et mutation.


Accompagnement export réussi pour le Champagne

 

Agence traduction vins« Effet Champagne en trompe-l’Oeil… »

Les performances de 2015 s’expliquent principalement par les performances du champagne et du cognac. Le Champagne & Cognac contribuent à eux seuls à 75% de la progression enregistrée sur l’année. Le champagne représente 9 % des vins exportés en volume mais 34 % en valeur. Le poids de notre produit s’inscrit dans une tendance lourde. Tandis que les effervescents  continuent de progresser (en volume comme en valeur). Les volumes exportés de vins tranquilles ne cessent de s’éroder. Entre 2000 et 2015, leur part  de marché est passée de 25% à 14%. Le manque de volume disponible et la hausse des prix qui en résulte « vient pénaliser la compétitivité des produits français sur les marchés » indique la FEVS.


Le Champagne : Champion de l’exportation

Les chiffres des expéditions de champagne pour 2015 ont révélé de bonnes performances, tant pour les volumes expédiés que pour la valeur dégagée. Avec  2,7 milliards d’euros de chiffres d’affaires à l’export. Le champagne, lui, reste l’un des fleurons des exportations françaises des vins et spiritueux. Cette situation peut paraître décalée par rapport au contexte économique morose actuel.  Elle est pourtant le résultat d’une stratégie de valorisation entamée en 2009. Toute la question est de savoir si cette embellie perdura et si elle bénéficiera à l’ensemble de la filière.

accompagnement export viticulteurs


Les vins Français s’exportent moins …

export-vins-et-spiritueux-2

Pour la troisième année consécutive, le nombre de caisses de vins vendues hors de France est en diminution (-3,6% par rapport à 2014).

Ce recul est d’ailleurs encore plus important pour les seuls vins tranquilles (-5,2%) ; les ventes de vins effervescents étant portées par les performances de champagne (+4,8%).

Sur les 15 premiers marchés d’exportation, seuls les pays bénéficiant d’une conjoncture économique favorable. La Suisse, +1% ou l’Australie +9%, D’un marché du vin en développement structurel commes les ETATS-UNIS, +10%. Ou encore porté par un effet de rattrapage après deux années en recul (ensemble CHINE/HONGKONG/SINGAPOUR, +14%) voient leurs exportations augmenter en volume.

On notera également que la COTE D’IVOIRE (+145 000 caisses) ou le CHILI (+40 000) font partie des dix pays connaissant la plus forte augmentation du nombre de caisses vendues en valeur absolue en 2015.

 


 

En croisant ces résultats par régions, on s’aperçoit que plusieurs régions sont en difficultés pour répondre au volume. Le président de FEVS préconise d’augmenter la production dans les années à avenir afin de répondre à l’accroissement de la demande.

Cette situation facilite l’arrivée des pays concurrents et la présentation de leur produit dans ce marché en pleine croissance. On peut ici concidérer une forte perte de part de marché pour nos vignobles.

Les perspectives des Exportations Vins pour 2016 …

A titre d’illustration, sur les 15 dernières années, la part de marché des vins français a été quasiment divisée par deux en volume. En valeur, elle a diminué d’un tiers. Dans ce contexte, le maintien en 2016 d’une dynamique de croissance pour les exportations de vins et spiritueux reposera principalement sur deux facteurs :

– le maintien d’une devise européenne compétitive ;

– la stabilité de l’environnement économique mondial, et donc de la demande de vins et spiritueux, en particulier en Chine, aux Etats-Unis ou dans les économies liées au prix de l’énergie.

Source : Fédération des Exportateurs de Vins & Spiritueux Français


Agence traduction Vins : Barbier Traductions le spécialiste